Les villes les plus attractives pour les entreprises

Les villes les plus attractives pour les entreprises

Les villes les plus attractives pour les entreprises

Envie de changement, besoin de réaliser vos rêves ? Qui n’a jamais pensé à franchir le pas ? Cadres Online retrace ici le portrait de cadres exposant les hauts et les bas de leurs parcours professionnels. Autant d’expériences pour comprendre comment redonner de l’élan à sa carrière.

Appel à témoignage :

Vous avez rejoint le monde de l’entreprise après une expérience dans le service public, vous avez changé de métier après 20 ans de carrière dans la même branche,… et vous souhaitez partager vos expériences. Contactez la rédaction de Cadres Online et venez parler de votre parcours professionnel.

Première étape dans le parcours du jeune diplômé à la recherche d’un emploi : aller à la rencontre des entreprises. Pour cela, il existe des méthodes classiques : petites annonces, candidatures spontanées et d’autres encore, plus directes.

Multiplier ses méthodes de recherche d’emploi, c’est multiplier ses chances de rencontrer l’entreprise de ses rêves. Alors, ne vous cantonnez pas à un seul procédé ! Voici un tour d’horizon des possibilités qui vous sont offertes.

• Les petites annonces (PA) • Les candidatures spontanées • La cooptation • Votre carnet d’adresses • Les associations d’anciens élèves • Les autres associations • Les forums et salons • Le phoning

Jeunes diplômés Retrouvez toutes les offres de premier emploi

Consultez nos autres dossiers : Bac + 2 : réussir les entretiens de recrutement

Les petites annonces (PA)
Voici une méthode particulièrement prisée et efficace pour rechercher un premier emploi. Mais que l’annonce soit émise par une entreprise ou par un cabinet de recrutement, vous devez respecter une règle majeure : tenir compte du message de l’annonce. Décryptez chacun des termes employés pour montrer en quoi votre profil s’adapte parfaitement aux exigences du poste à pourvoir. Cette petite démarche vous permettra aussi de voir si le poste proposé est en adéquation avec ce que vous recherchez.  » Il ne faut jamais oublier que les débuts dans la vie active peuvent influencer l’ensemble de sa carrière « , souligne Jean-Marc Grignon, responsable de l’unité jeunes diplômés de l’APEC Paris.
retour aux questions

Les candidatures spontanées
N’envoyez pas toutes vos lettres de candidature en même temps, afin d’ajuster le tir en cas de mauvais résultats mais aussi de gérer votre temps et d’étaler les rendez-vous. N’hésitez pas à être précis dans votre requête : la branche, le service, la fonction ou le type de responsabilités qui correspondent le mieux à vos choix professionnels. Toutes ces données montrent à votre interlocuteur que vous connaissez la structure et le fonctionnement de l’entreprise. Point positif s’il en est. Enfin, il est en général inutile de relancer les grandes sociétés après l’envoi de candidatures spontanées. Les services chargés de traiter les candidatures sont parfois longs à répondre : armez-vous de patience.
retour aux questions

La cooptation
Derrière le terme  » relations  » se cache plusieurs significations. Et en premier lieu, la cooptation c’est-à-dire la présentation d’un candidat par un salarié déjà en poste dans l’entreprise, qui est très appréciée des recruteurs. Ils ont en effet le sentiment que la personne qui vous recommande n’aura pas pris le risque de présenter un mauvais élément. Dans la même logique, celle du champ de proximité, les stages et les missions d’intérim sont des leviers importants pour accéder à un premier emploi. L’employeur vous connaît, il vous a vu à l’oeuvre et prend moins de risque en vous embauchant qu’un inconnu repéré sur CV.
retour aux questions

Votre carnet d’adresses
Pour tirer profit de ses relations, la première chose à faire est d’éplucher son carnet d’adresses et de faire un bilan de ses connaissances. Puisez aussi bien dans votre réseau professionnel (les personnes rencontrées lors des stages ou des petits boulots) que dans votre réseau personnel (amis et parents). Toutes ces personnes peuvent soit vous venir directement en aide soit vous diriger vers leurs propres connaissances. Dans tous les cas, vous récolterez sans doute les fruits de vos efforts. Si ce n’est pas un emploi, cela peut être une information, un contact ou un conseil.
retour aux questions

Les associations d’anciens élèves
Les associations d’anciens élèves font également partie des pistes à explorer. Les services qu’elles offrent sont nombreux : l’annuaire des anciens permet, par exemple, de trouver des points de contact dans des entreprises ou de retrouver des camarades de promotion. Manifestations et colloques peuvent également être l’occasion de nouer ou de renouer des relations. Enfin, et en général, une bourse d’emplois centralise les offres.
retour aux questions

Les autres associations
Les associations professionnelles sont également des sources inépuisables d’informations précieuses sur les secteurs ou les professions qu’elles représentent ; au même titre que les associations d’anciens élèves, elles organisent parfois des bourses de l’emploi pour le secteur. Par ailleurs, les associations et groupes de chercheurs d’emploi permettent d’échanger des pistes, des informations, des conseils mais aussi de mettre en commun ses compétences, ses moyens et sa créativité.
retour aux questions

Les forums et salons
Ce sont des lieux à fréquenter, et ce, pour plusieurs raisons : d’une part, ces manifestations permettent de se tenir informé de l’évolution des produits, des techniques, des entreprises et du marché ; d’autre part, elles donnent l’occasion de développer son réseau relationnel. Vous pouvez nouer des contacts avec des exposants ou des participants tout en observant leur stand, leurs interventions, leur communication. Vous pouvez également leur donner votre CV. Si vous ne rencontrez personne, profitez-en au moins pour noter la liste des exposants, cela alimentera votre carnet d’adresses pour des candidatures spontanées.
retour aux questions

Le phoning
Méthode beaucoup plus directe pour entrer en contact avec les entreprises, le phoning exige une certaine dose de culot et un soupçon de chance. L’idée de départ du phoning est en effet de vous mettre dans la peau d’un demandeur d’informations et, par extension, d’un client de l’entreprise, et non dans celle d’un demandeur d’emploi. L’objectif est de contacter par téléphone le chef du département ou du service qui vous intéresse et d’obtenir par ce biais un entretien d’embauche. Cette conversation doit en effet vous permettre de détecter les besoins de l’entreprise et, par conséquent, les services que vous pourriez lui rendre. Une méthode proche du marketing !
retour aux questions